Nouveau Dispositif de soutien pour compenser les stocks invendus

Pour les commerces de certains secteurs qu’ils soient fermés ou non et qui ont accumulés des niveaux de stocks plus importants que l’an passé et n’auront que de faibles possibilités de pouvoir les écouler, en raison de la nature saisonnière de leurs produits.

Afin d’y remédier, les ministres annoncent une aide forfaitaire représentant 80 % du montant de l’aide touchée au titre du fonds de solidarité en novembre 2020.

Le montant de l’aide étant en moyenne de 7 600 €, cette aide forfaitaire se portera à 6 000 € en moyenne par commerce.

Cette aide bénéficiera à environ 35 000 commerces de l’habillement, de la chaussure, du sport et de la maroquinerie qui ont accumulé des stocks supplémentaires du fait de la crise.

Pour en bénéficier, aucune formalité n’est requise l’aide sera versée automatiquement à l’entreprise, le 25 mai 2021, qui remplit les conditions ci-dessous

  1. Les entreprises doivent justifier que leur activité principale est listée dans l’une des catégories ci-dessous :
    – Le commerce de détail d’articles de sport en magasin spécialisé
    – Le commerce de détail d’articles de sport en magasin spécialisé
    – Le commerce de détail d’habillement en magasin spécialisé ;
    – Le commerce de détail de chaussures en magasin spécialisé ;
    – Le commerce de détail de maroquinerie et d’articles de voyage en magasin spécialisé ;
    – Le commerce de détail de textiles, d’habillement et de chaussures sur éventaires et marchés
  2. Ces entreprises doivent également avoir fait l’objet d’une interdiction d’accueil du public, en raison des mesures sanitaires, à compter du 30 octobre 2020 et avoir bénéficier du fonds de solidarité au titre du mois de novembre 2020.
  3. Les entreprises qui ont dû fermer en vertu d’un arrêté préfectoral pris pour non-respect des obligations sanitaires ne sont pas éligibles au dispositif.

Bon à savoir

Pour les entreprises réalisant plus 1 M€ de chiffres d’affaires par mois, la problématique des stocks sera traitée dans le cadre du dispositif de la prise en charge des coûts fixes. Pour rappel, ce dispositif est opérationnel depuis le 31 mars 2021.